Quoiqu'en disent certains journaux, il n'y avait plus rien à jouer pour Istres, au contraire de Monaco qui avait encore l'espoir de finir à la meilleure place pour profiter d'éventuelles montées supplémentaires. Dans une rencontre sans enjeu donc pour Istres, les joueurs de Mathias Lozano et de Patrick Videira ont parfaitement entamé la partie en faisant l'étalage de leur collectif dans ce premier acte. Multipliant le jeu en une touche de balle, les Violets mettent rapidement à mal la défense Monégasque.

Hama une première fois, met à contribution le gardien, sans parvenir à ouvrir la marque, mais dans le sillage de l'ailier, Caldeirinha sur un face à face, ne rate pas le coche pour ouvrir le score (16). Pas le temps de souffler pour une défense de Monaco à la peine puisque Larhrib sur un beau jeu collectif décoche une frappe qui finit dans la lucarne (23). Istres a le match en main et aurait même pu se mettre totalement à l'abri sur des frappes de Hama (32) ou de Larhrib (43).

1Q4A8238
C'est une erreur de ne pas avoir tué le match définitivement en première période puisque les Istréens se relâchent un peu trop au retour des vestiaires et vont se faire punir. Tout d'abord sur corner, d'une tête puissante de Juan (52), bien seul dans la surface, puis en toute fin de match grâce aux errances défensives Istréennes. Par trois fois les Monégasques vont trouver la faille sans que les Violets ne puissent répondre, malgré une frappe sur la barre de Larhrib. Ce sont donc bien les locaux qui l'emportent au final sur le score de 4 buts à 2.

Une défaite pour en finir avec la saison, mais l'essentiel était déjà fait avec la montée acquise face à Fos. Reste à fêter cela à Paris, avec la remise du trophée de petit poucet !