A défaut de ne pas pouvoir gagner un match, il faut savoir ne pas le perdre. Un adage qui colle parfaitement à cette rencontre entre Sainte-Maxime et Istres.

Ce sont les Violets qui entrent le mieux dans ce match. Face à des adversaires de qualité, mais en plein doute en championnat, les joueurs de Mathias Lozano ouvrent rapidement la marque. Sur un manque de communication entre le gardien et sa défense, le portier de Sainte-Maxime ne peut se dégager convenablement. Larousse en profite pour ouvrir le score sur une belle demi-volée (14). Maîtres du jeu, les Istréens vont peu à peu laisser revenir leur adversaire dans la partie. Il faut alors un Cesarini inspiré pour garder ses cages vierges en cette première période.

1Q4A1215
Avec plus d'envie, les locaux reviennent assez vite dans la partie dans le second acte. Les Maximois égalisent sur un bon mouvement conclu par une frappe au ras du poteau (58). Dos à dos, les deux équipes se rendent, désormais, coup pour coup. Istres se réveille, mais manque de chance sur la tête puissante de Daoudou, sauvée sur sa ligne par un défenseur (75), mais aussi et surtout sur le coup franc de Lamothe qui finit sur la barre transversale (85).

Au final, les Istréens auraient pu aussi tout perdre sur une dernière banderille de Sainte-Maxime, mais la frappe pure des trente mètres de l'attaquant se fracasse sur le poteau de Cesarini (90).